Dossiers

10e Challenge Bibendum (Rio de Janeiro)

le brésil à l’heure de la mobilité propre

Auteur : AZIEZ Brahim   
Publié le : 30 Juin 2010

L’emblématique ville brésilienne de Rio de Janeiro a accueilli, du 30 Mai au 02 Juin derniers, les travaux du 10e Challenge Bibendum qu’organise Michelin autour des problèmes de la mobilité propre et durable. Cet évènement qui a été lancé en 1998 par feu Edouard Michelin est devenu un rendez-vous incontournable dans le calendrier des principaux acteurs du monde de l’automobile du fait des thèmes dont il traite.
Des thèmes en rapports avec la sécurité routière et la préservation de l’environnement à travers des moteurs propres et des énergies alternatives. Un rendez-vous auquel les gouvernements (des développés, surtout) accordent un intérêt grandissant, à en juger par la présence du président brésilien, Luiz Inacio Lula da Silva, qui était accompagné du gouverneur de Rio de Janeiro et de membres de son gouvernement, de même que des personnalités gouvernementales étrangères (France, Russie, sultanat d’Omman…). Plus de 3000 personnes, dont 450 journalistes venus des quatre coins de la planète, étaient rassemblés au Riocentro (celui-là même où s’est tenu le sommet de la terre en 1992).
La présence de Lula était capitale pour les organisateurs, et à leur tête le gérant de Michelin, Michel Rollier, qui ne manquera pas de souligner que «la tenue du challenge Bibendum à Rio de Janeiro, après avoir sillonné l’Europe, La Chine, le Japon et les Etats-Unis, n’est pas un hasard».
Il est vrai que Michelin qui compte trois usines de pneumatiques dans le seul état de Rio de Janeiro vient de lancer la construction d’une quatrième usine, mais il se trouve, surtout, que le Brésil qui passe pour la neuvième puissance économique mondiale a entamé sa marche vers l’indépendance énergétique du pétrole dans les années 70.
Aujourd’hui, près de 100% des véhicules produits localement (plus de 2 millions de véhicules par an) roulent à l’Ethanol, un carburant fait à base d’alcool de canne à sucre. Une alternative au produits pétroliers, nocifs à l’environnement et de plus en plus chers, parmi d’autres auxquelles appellent les organisateurs du challenge Bibendum qui entendent, à travers cet évènement unique en son genre, réunir et sensibiliser l’ensemble des acteurs sur la nécessité de trouver des solutions à même d’assurer une mobilité durable et propre.
Une ambition qui fait de ce challenge Bibendum un véritable carrefour de l’innovation et des technologies en rapport avec l’automobile, qu’il s’agisse de sécurité ou de préservation de l’environnement.
Des représentants des gouvernements, des constructeurs automobiles, des équipementiers, des manufacturiers, des fournisseurs de solutions informatiques, des laboratoires de recherches et autres centres universitaires, de même que des spécialistes d’organisations gouvernementales et non gouvernementales sont rassemblés autour de tables rondes pour débattre des expériences des uns et des autres, et proposer des solutions à même d’être adoptés par l’ensemble.


Article du même dossier :