Actualités

FAW

Accord de production avec Arcofina

Auteur : Sofiane Barkat   
Publié le : 11 Novembre 2013
Medina Motors, le distributeur de véhicules particuliers de la marque FAW, a inauguré le samedi 09 novembre 2013, un nouveau showroom à Alger. Cette structure se situe à Hussein Dey, plus précisément, au rez-de-chaussée de l'ex magasin « Carrefour ». Faw dispose sur place d'un vaste espace d'exposition plus un atelier de service après-vente attenant au showroom.
En marge de cette inauguration Wang Zhijian, directeur général de FAWIEC (China FAW Group import & export) et président du conseil d’administration de FAWAIC (FAW Africa Investment) a signé un protocole d'accord avec M.Rahim Abdelouahab patron d'Arcofina, en vu de l'implantation en Algérie, d'une usine de montage automobile dont le taux d'intégration sera, à terme, de 50 %.
Le président de Faw a rappelé, lors de la conférence de presse qui s'est tenue au niveau du showroom, que Faw est le premier constructeur automobile en Chine. Cette entreprise étatique est, selon M.Wang, le précurseur de l'industrie automobile dans ce pays. « Faw c'est aussi des joint-venture avec des marques prestigieuses comme Volkswagen, Audi, Toyota, General-Motors et Mazda » a encore déclaré M.Wang.
Abdelouhab Rahim prendra ensuite la parole pour signaler que la signature du protocole d'accord entre les deux entités va dans le sens de la vision économique actuelle du gouvernement. Cette vision met l'accent, selon M.Rahim, sur la réindustrialisation du pays.
L'accord porte, selon le P-DG d'Arcofina, sur une association suivant la règle des 49-51 %.
Cette future usine sera une plate-forme importante pour Faw, elle permettra au groupe chinois de rayonner sur les marchés africain et européens. « Ce seront plus de 1.000 emplois qui seront créé par cette structure » a rajouté M.Rahim.
Enfin le même responsable, précisera que le gouvernement chinois suit ce projet avec un grand intérêt.
Abdelmadjid Sidi Said, patron de l'UGTA  était lui aussi présent lors de la signature de l'accord de partenariat. Il a déclaré: « En tant que syndicaliste, nous ne pouvons qu’être heureux de ce partenariat. Avec tout ce que cela implique comme création d’emplois ». Il parlera aussi du processus de réindustrialisation du pays qui fait son chemin avec cette accord.