Actualités

Entrée en activité de l’usine Peugeot au Maroc

Auteur : AZIEZ Brahim   
Publié le : 23 Juin 2019

Au moment où la stratégie d’industrialisation dans le domaine de l’automobile reste des plus chaotiques, le Maroc inaugurait jeudi dernier l’usine Peugeot, la seconde du genre après Renault.

Et c’est le roi Mohamed VI qui a inauguré cette usine implantée à Kénitra, à 45 km au nord de Rabat et pas très loin de l’usine Renault-Nissan.

L’accord signé en juin 2015 ouvre droit à des conditions fiscales et douanières avantageuses pour PSA qui souhaitait lancer une « offensive commerciale » en Afrique. En fait, la venue du roi a marqué « le lancement officiel des travaux de construction de la deuxième phase de cette usine de nouvelle génération, conçue pour des véhicules thermiques et électriques », a indiqué Moulay Hafid Elalamy, le ministre marocain de l'Industrie.

L'unité de Kénitra comptera à terme 2 500 salariés et 1 000 intervenants en sous-traitance. Moyennant 557 millions d’Euros d’investissement, elle a été construite en quatre ans sur une zone industrielle classée « zone franche » où se sont installés plusieurs équipementiers automobiles. L'usine, produit déjà depuis décembre les moteurs destinés aux 208, un modèle également produit en Slovaquie. Progressivement, sa capacité annuelle de production doit passer à 200 000 véhicules d’ici fin 2020, entre 301, 208 II et Citröen C-Elysee.

L'installation du groupe au Maroc a entraîné l'ouverture d'une soixantaine d'équipementiers, l’objectif étant d’atteindre les 60% d’intégration locale au lancement, pour le porter à 80% à terme.

Le secteur automobile arrive depuis 2014 en tête des exportations au Maroc (24,4 % des exportations en 2016, devant le secteur agricole et le phosphate). Son chiffre d'affaires à l'export a été de 6,5 Milliards d’Euros en 2017, et les autorités visent les 100 milliards d'ici 2020.