Actualités

Formule 1 : Leclerq s’affirme déjà comme la relève de Vettel chez Ferrari

Auteur : AZIEZ Brahim   
Publié le : 03 Avril 2019

Plus jeune « Poleman » en formule 1 (moins de 22 ans), Charles Leclerq focalise les projecteurs en ce début de saison au sein de la Scuderia. Avec une 5e place au Grand Prix d’Australie, le monégasque décrochera une frustrante 3e place ( !) au Grand Prix de Bahrein, lui qui était parti de la pole position et dominait la course à 10 tours de sa fin avant que son moteur ne flanche et qu’il se fasse rattraper  par les Mercedes de Lewis hamilton et Valteri Bottas.

Il faut peut être revenir sur le petit chemin parcouru par le jeune pilote Ferrari avant de se rendre compte que ses résultats sont loin d’être un fait du hasard, mais plutôt un peu précoce. Membre de  la Ferrari Driver Academy, il a été vainqueur du championnat de GP3 Séries en 2016 puis du championnat de Formule 2 en 2017, avant de faire ses débuts en Formule 1 l'année suivante, lors du Grand Prix d'Australie, au sein de l'écurie Alfa Romeo Sauber F1 Team. Il marque même ses premiers points en prenant la 6e place au Grand Prix d'Azerbaïdjan à Bakou. Durant cette même première saison en F1, il entre dans les points à dix reprises, terminant le championnat avec trois septièmes places consécutives et une 13e place au classement général avec 39 points. Il a rejoint, cette saison, la Scuderia Ferrari pour disputer la saison 2019 aux côtés de Sebastian Vettel, prenant la place de Kimi Räikkönen (qui a fait le chemin inverse).

En fait, Charles Leclerc est le troisième pilote monégasque à courir en Formule 1, après Louis Chiron et Olivier Beretta, sans qu’aucun des deux n'ait réussi à remporter un Grand Prix depuis la naissance du championnat. Il devient le premier pilote de son pays à obtenir une pole position, à mener une course, à réaliser un record du tour, et le deuxième après Louis Chiron en 1950 à monter sur un podium, dès sa deuxième course.