Actualités

Iveco

Ival continue son expansion

Auteur : Selmi Lyes   
Publié le : 28 Juillet 2013
C’est à l’hôtel Aurassi, dans la soirée du 25 juillet, qu’Ival, le distributeur d’Iveco en Algérie, a présenté à la presse le dernier camion de sa gamme. Il s’agit du « 682 », un tracteur 4x2 destiné à conquérir de nouvelles parts de marché sur un segment où la marque était absente ces dernières années.
Comme son petit frère, Leoncino, le « 682 » est fabriqué en Chine. Pour Mohamed Baïri, le patron d’Ival, « l’origine chinoise permet d’offrir aux clients algériens des camions à prix très concurrentiel avec une garantie équivalente aux produits en provenance d’Europe ». « Le 682 reprend la même cabine que celle du Turbo Star qu’Ival a déjà commercialisé, ses moteurs nous les connaissons déjà, il n’y aura aucun problème dans la gestion de l’après-vente de ce camion », ajoutera-t-il.
Chez Ival, on croit beaucoup à ce nouveau camion. Le premier lot importé comprend 700 unités. Avec son prix de 5.980.000 dinars l’Iveco 682 peut devenir la nouvelle star du segment. De plus, Ival continue sa stratégie du crédit fournisseur. Les clients peuvent acquérir le « 682 » avec un apport de 50% du prix, le reste pouvant être étalé en 15 mensualités.
Mohamed Baïri explique bien sa nouvelle stratégie : « Les camions fabriqués en Chine nous permettent de toucher une clientèle que nous n’avions pas dans notre portefeuille, qui ne pouvait payer le prix des produits d’origine européenne. Le badge Iveco apposé sur nos camions est un gage de qualité ».
Cette stratégie, avec le crédit fournisseur, semble porter ses fruits puisque le Leoncino, premier camion Iveco en provenance de Chine, s’est écoulé à quelque 1.200 exemplaires soit au même niveau que tout le reste de la gamme.
Le redéploiement d’Ival a même permis à la gamme fabriquée en Europe d’enregistrer une forte hausse de ses ventes. « Nous avons déjà livré 1000 unités », nous dira Sofiane Ben Omrane, le directeur général adjoint d’Ival. « Nos performances nous situent dans le trio de tête du marché algérien du poids lourds d’origine européenne », nous précisera Mohamed Baïri.