Actualités

L’Algérie comptait 146 véhicules pour 1000 habitants à fin 2017

Auteur : AZIEZ Brahim   
Publié le : 06 Janvier 2019

Selon l’office national des statistiques (ONS), le parc national automobile comptait  6 162 542 véhicules à fin 2017. Cela représente un niveau d’équipement de l’ordre de 146 véhicules pour 1000 habitants, sachant que l’Algérie dont la superficie fait 4 fois celle de la France (2,381 millions de km2) atteignait les  42,2 millions d’habitants à la fin de la même année (2017). Ces chiffres classent notre pays très loin derrière les pays développés, sachant qu’en Europe de l’Ouest  la moyenne est de 600 véhicules/1000 habitants, alors qu’aux Etats Unis elle est de l’ordre de 800 véhicules/1000 habitants. Et encore, il est utile de préciser que ces chiffres doivent être pris avec des pincettes sachant que l'algérien n'a pas pour habitude de faire barrer sa carte grise lorsque son véhicule est réformé ou n'est plus fonctionnel, ce qui ramènerait le parc à un volume légèrement moindre.

Les chiffres de l’ONS précisent que le parc national qui était de 5 986 181 véhicules à fin 2016 avait augmenté2,94% à fin 2017, ce qui correspond à 176 361 nouvelles immatriculations, fruit de l’assemblage local, vu qu’il n’y a pas eu d’importations cette année là.

En fait, et toujours selon l’ONS, il y a eu 15.809 nouvelles immatriculations en moins durant l’année 2017 par rapport à 2016 (-8,23%), une baisse due à l’imposition du système de quotas qui a vu les importations limitées à moins de 100 000 véhicules durant 2017, alors que l’assemblage local était circonscrit à Renault-Dacia (usine RAP de Oued Tlelat), et Hyundai (TMC de Tiaret).

Réellement, l’importation des véhicules neufs (tous genres confondus) avait baissé de 77% durant l’année 2017 avec 48 950 véhicules neufs importés (dont 30 615 l’ont été par les particuliers), ce qui signifie que 127 412 véhicules ont été assemblés localement.