Actualités

13e salon d'Alger : Subaru

La symètrie même dans les espaces

Publié le : 10 Octobre 2009
Dans l’annexe du pavillon C, Subaru a dû partager son stand avec les 4x4, Pick Up et autres SUV de l’autre marque japonaise, Toyota. Deux ambiances différentes, mais un même esprit : la transmission intégrale. A la différente que sur toutes les Subaru, celle-ci est symétrique et permanente. Le fait que Subaru appartienne, aujourd’hui, au groupe Toyota, et que cette marque soit distribuée, depuis la fin de l’année dernière, par Toyota Algérie est un autre gage pour le consommateur, d’où l’opportunité de cette « association ». Mais pour le directeur de Subaru, M.Djelouli, Subaru qui dispose de son propre showroom depuis deux mois (à Dely Brahim) continuera à bénéficier des ateliers de Toyota pendant un certain temps avant de prendre sous son propre compte l’ensemble des services après ventes, d’autant plus que la technicité des « mécaniques » des Subaru est d’un cran plus délicate que celle des Toyota, d’où une requalification des techniciens et autres intervenants, chose qui se fait graduellement. Sous son fond bleu, l’espace laissait transparaître un environnement « technologique », orienté vers le modernisme. A défaut d’un nouveau modèle qui viendrait élargir la gamme, déjà presque au complet avec l’Impreza dans ses deux carrosseries (Hatch Bak et Sedan), la Legacy en motorisation essence et diesel, le Forester et le Tribeca (il ne manque que la petite Justy et le bloc diesel sur les Impreza et le Forester), et faute d’une version suralimentée de l’Impreza telle la WRX ou encore la STI, les visiteurs avaient droit à des remises assez consistantes.