Actualités

Le projet d’usine Peugeot en Algérie pas encore démarré

Auteur : AZIEZ Brahim   
Publié le : 06 Juin 2018

Prévu pour démarrer ses activités industrielles au dernier trimestre 2018, le projet d’usine Peugeot-Citroën en Algérie dont le pacte d’actionnariat a été signé en novembre dernier, risque de ne pas démarrer de sitôt. Les travaux qui devaient démarrer en Avril dernier n’ont toujours pas été lancés en raison d’un mouvement de protestation de certains propriétaires terriens qui ont entamé une action en justice .

Selon les informations recueillies ça et là, des irrégularités auraient été enregistrées dans la procédure d’expropriation des 8 propriétaires du terrain où devait s’implanter l’usine.

Une enquête  a été diligentée par le parquet d’Oran suite à l’opposition d’un des propriétaires du terrain de 120 hectares sur lequel est prévue la construction de cette usine. Ce plaignant, qui estime que son expropriation s’est faite illégalement, aurait même été entendu par le juge, en attendant l’audition de toutes les parties liées à ce dossier.

Situé à El-Hamoul, une commune qui se trouve à 18 km à l’est d’Oran, est un terrain agricole qui a été déclassifié pour accueillir le projet automobile algéro-français.

Le premier responsable de Peugeot sur la région Afrique du Nord, Yves Peyrot Des Gachons, affirme ne pas pouvoir donner plus d’informations sur la source du problème, encore moins dire quand les travaux de l’usine seront entamés. Ce qu’il affirmera, par contre, c’est que les premières Peugeot seront livrées au dernier trimestre, comme prévu. Selon lui, le constructeur a entrepris de lancer une académie de formation pour préparer les futurs employés de l’usine aux tâches qui les attendent, et les premières voitures seront certainement assemblées au niveau de ce centre.