Actualités

Le VTC, ou les taxis des temps modernes en Algérie: Le coup de starter en 2017 (Part II)

Auteur : AZIEZ Brahim   
Publié le : 13 Février 2019

Mais depuis 2017, c’est carrément les VTC qui prennent le relais, s’imposant graduellement et de manière fulgurante dans le paysage des transports urbains de voyageurs. Un succès favorisé par les nombreuses incohérences vécues avec les taxis « officiels ».

Plusieurs sociétés de VTC activent aujourd’hui dans notre pays. Il y eu Yassir en juin 2017, puis  Wasselni, Coursa, Rekba,  Careem, Tem Tem, Lahagni et encore. Ces « taxis » n’ont aucun marquage, en dehors de Wasselni et Lahagni qui disposent de leur propre parc, et appartiennent à des particuliers qui ne sont pas forcément des professionnels du transport urbain. Mais qui auront été sélectionnés sur la base de certains critères bien définis.

Lancé en juin 2017, Yassir n’aura pas attendu longtemps avant de voir arriver ses premiers concurrents. De Wesselni à PickmeApp, voici la liste complète des applications VTC (voitures de transport avec chauffeurs) disponibles sur le marché algérien. ils sont généralement de 10 à 30% moins chers que les taxis ordinaires, et même plus lorsque le déplacement est long.