Actualités

Mercedes, Renault ...

L'industrie automobile en Algérie est bien lancée !

Auteur : Sofiane Barkat   
Publié le : 29 Octobre 2014

La fin de l'année 2014 est à marquer d'une pierre blanche ! En effet, Il y a quelques jours de cela il a été procédé à l'inauguration de l’usine de la Société algérienne pour la fabrication des véhicules "Mercedes Benz" (SAFAV-MB) d’Aïn Bouchekif, dans la wilaya de Tiaret. Le 10 novembre prochain Renault Algérie Production inaugurera une usine à Oued Tlelat d'où sortirons les futures Renault Symbol « made in Algeria ». Et rappelons que l'usine de la SNVI à Rouiba produit déjà des camions en association avec Mercedes-Benz.  Sans oublier l'usine de Constantine qui devra produire à terme 26.000 moteurs de marque Mercedes-Benz, Deutz et MTU, destinés à motoriser notamment les véhicules industriels, les engins agricoles et  de travaux publics.

Pour en revenir à l'inauguration de l'usine de Tiaret, rappelons que la SAFAV-MB, est une société mixte créée en juillet 2012. Elle est composée de trois principaux actionnaires. La partie algérienne détient 51 % des actions avec l’entreprise de développement de l’industrie automobile (EDIV) relevant du MDN (34 %) et la SNVI (17 %).

Le deuxième actionnaire est représenté par le fonds d’investissement Emirati « Aabar » (49 %). Le groupe allemand « Daimler » est considéré comme le partenaire technologique.
le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah,  le général major Saïd Bey, commandant de la 2ème région militaire et le général major Chouaki Rachid, directeur des industries militaires et un grand nombre d’officiers supérieurs de l’ANP ont assisté à la sortie de la chaîne de montage de deux premiers véhicules militaires 4x4 G-Class.

Selon l'APS qui a rapporté l'information on apprend que seize ingénieurs formés en Allemagne veillent sur la formation des techniciens et la bonne marche de l’atelier-pilote qui comprend  7 plate-formes pour le montage des véhicules 4x4 et 5 autres pour les véhicules utilitaires.

Cette usine qui fut à l'origine dans les années 80 prévue pour le projet Fatia en collaboration avec Fiat et qui est tombé à l'eau depuis, s’étend sur une superficie de 104 hectares dont 44 hectares réservés au bâtis.
Elle comprend un centre de formation dans la technologie automobile. Il est composé d’une salle pédagogique, d’un laboratoire d’apprentissage des langues allemande et anglaise, six salles de cours, une salle des conférences multimédias ainsi que des ateliers de mécanique et un bloc administratif. La production théorique annuelle de cette usine est de 6.000 véhicules de type «Mercedes Spinter» destinés à tous les usages, 2.000 véhicules 4x4 de type «G.Class » de la catégorie « G » destinés à des usages militaires et paramilitaires. Le directeur de la production de cette société a indiqué que dans une première étape et durant les premières années, l’usine fabriquera différents types de véhicules utilitaires et 4x4 destinés à des usages civils.