Actualités

14e salon automobile d'Alger

Mahindra entend se repositionner

Auteur : AZIEZ Brahim   
Publié le : 22 Mars 2011
Présent en Algérie depuis quatre ans déjà, la marque indienne spécialisée dans les Pick Up entend se relancer sur le marché algérien des utilitaires. La présence du directeur général à l’export, Sandai Jadav au 14e salon automobile d’Alger ne pouvait que traduire les ambitions conquérantes du constructeur indien qui passe pour le N° 1 des Pick Up au pays de Ghandi et figure dans le Top Ten des constructeurs locaux et étrangers installés en Inde. Ce dernier rappellera que le groupe Mahindra et Mahindra compte plusieurs filiales activant dans des secteurs aussi diverses que l’automobile, les tracteurs, l’aérospatial, les technologies de l’information, l’immobilier et la finance.
De son côté, Patrick Coutellier parlera de recentrage de la marque à travers le retrait du SUV Scorpio et du Pick Up Bolero de la gamme pour « leur inadaptation aux besoins locaux, mais avec une offre très élargie du Pick Up Scorpio dans ses version 4x2 et 4x4, en simple et double cabine, en attendant l’arrivée de nouveaux produits que sont un SUV et un utilitaire léger prévus pour le second semestre ».  le premier responsable de SAIDA, distributeur de Mahindra, en autres, en Algérie révèlera que 1500 véhicules ont été mis sur le marché depuis l’introduction de la marque en Algérie. Le recentrage de la gamme est motivé par la forte part de marché du segment des Pick Up, et Mahindra entend grignoter davantage de parts sur les 20 000 Pick Up écoulés annuellement.
 « La robustesse de nos véhicules, leur adaptation aux conditions difficiles, voir extrêmes de roulage, la simplicité de leur motorisation et la grande capacité de charge sont les arguments qui feront le succès de nos produits » affirme P.Coutellier qui ne manquera pas d’insister sur le rapport qualité-prix. Ce dernier regrettera que le consommateur algérien qui connait les Pick Up japonais et les Pick Up chinois assimile les Mahindra plus aux Pick Up chinois, mais promet de corriger cette image. Un autre argument est le réseau qui compte10 agents actuellement, et qui devra s’élargir à 5 autres en cours d’année.