Actualités

Industrie automobile en Algérie

Pas si récente qu'on le pense !

Auteur : AZIEZ Brahim   
Publié le : 12 Novembre 2014
En annonçant que Renault était le premier constructeur automobile à implanter une usine en Algérie, le pdg de Renault-Nissan, Carlos Ghosn, n'avait pas du tout tort. 
Avec l'inauguration de l'usine Renault de Oued Tlelat (Oran), d'aucun penserait que c'est la première expérience de notre pays dans l'industrie automobile, hormis celle de Sonacome, bien sùr. Eh bien, il n'en est rien puisqu'il Il faut savoir qu'une usine de montage de véhicules Renault existait déjà dans les années 60 du coté d'El Harrach.
Retour en 1922 et plus exactement le 13 novembre de cette même année, où fut fondée la société algérienne des automobiles Renault (SADAR), chargée de la commercialisation des véhicules de la marque au losange chez nous. Trente sept ans plus tard, en 1959, l'usine de construction des automobiles Renault en Algérie (CARAL) est créée. Ce fut là la première aventure industrielle dans le domaine de l'automobile dans notre pays.
La fusion dix ans plus tard entre SADAR et CARAL d'où résultera l'entité CARAL Renault Algérie donnera un sérieux coup de fouet à l'usine d'assemblage qui produira la R4, la R8 et la R16. La nationalisation de l'entreprise, en 1969, cédera la place à Sonacome puis à l'ENDVP plus tard. Renault gardera cependant un bureau de liaison à Alger, tout en continuant à coopérer avec les ateliers de montage de camions et de bus de la Sonacome à Rouiba.