Essai

Cee’d 1.6 CRDI EX 115 ch.

kia attaque

Publié le : 15 Décembre 2008
Moteur  :
Diesel 4 cylindres, 16 soupapes
Cylindrée  :
1582 cc
Alimentation :
injection directe et rampe commune
Suralimentation :
Turbo à géométrie variable
Boîte à vitesse :
manuelle à 5 rapports + marche arrière
Transmission :
aux roues avant (traction)
Puissance dynamique max  :
115 ch à 4000 tr/mn
Couple max  :
255 Nm à 1900-2750 tr/mn
Vitesse max.  :
188 km/h
Dimensions (Lxlxh)  :
4,235 m / 1,79 m / 1,48 m
Empattement  :
2,65 m
Consommation (Cycle urbain / Extra-urbain / Mixte) :
5,7 litres / 100 km, 4,2 l / 100 km, 4,7 l / 100 km
Volume du coffre  :
340 litres
Capacité du réservoir  :
53 litres
Pneumatiques  :
205/55 R16
Equipements de série  :
6 ABG(ABGCP, 2 ABGL, 2 ABGR), ABS+BAS, AC, DAE, ODB, LVEAv/Ar, RE, mini-chaîne CD CAV, VCPCAD, JA 16’, FAB
Prix  :
1 74 000 DA ( + 90 000 DA de taxe)
La petite coréenne qui a défrayé la chronique européenne avec ses 7 ans de garantie est arrivée en Algérie au mois d’Octobre dernier. Présentée au salon parisien 2006, la Kia Cee’d qui a été conçu et fabriquée en Europe pour la communauté européenne, elle passe pour une sérieuse concurrentes des stars du segment C. Et pour cause, elle distingue par des caractéristiques, une garantie et un rapport qualité-prix à remuer les plus réticents.
Présentée, une première fois, à la presse qui a eu droit à des « démonstrations de force » en présence de pilotes professionnels qui n’ont pas manqué de révéler ses aptitudes routières, elle se prête, aujourd’hui, aux essais dynamiques que Motors Magazine se fait un plaisir de vous décortiquer.
D’apparence sobre et assez proche de la Toyota Auris, la Cee’d se veut, non seulement, une alternative au Cerato qui n’a pas eu une carrière remarquable mais se entend passer pour le fer de lance de Kia dans le vieux continent. Une apparence résolument moderne, aux lignes fluides et affinées. Avec ses traits tirés et affûtés dans les moindres détails, la Cee’d se caractérise par des feux arrière proéminents et un look dynamique.
Fabriquée en Slovaquie, son nom (Cee’d) est un jeu de mot en Anglais qui veut dire «Communauté européenne & European Design». Et c’est vrai, la Kia n’a rien, en dehors du logo, qui désignerait son origine coréenne.
Longue de 4,23 m, la Cee’d se distingue par près de 1,8 m de largeur pour un empattement de 2,65 m. De quoi offrir suffisamment d’espace pour le conducteur et quatre passagers adultes. Sa hauteur de 1,48 m est plutôt pour favoriser une assise basse pour un comportement routier orienté vers le dynamisme. Son coffre de 340 litres offre un volume de chargement dans la moyenne de la catégorie.
L’intérieur nous a surpris par son élégance et son espace généreux. Le dessin de la planche de bord se révèle agréable à l’œil. Les commandes à portée de main voient celles de la mini-chaîne disposées au volant, et fournies en standard sur tous les modèles de la gamme. Cela donne un cran de somptuosité à l’habitacle, surtout que les cerclages en chrome se retrouvent un peu partout (compteurs, console centrale, commandes, poignées).
On se met derrière le volant et on se rend compte que l’assise est assez confortable. Tous les réglages (siège et volant) sont disponibles pour trouver la bonne position de conduite.
Sous le capot se terre un bloc diesel 1.6 à injection directe et rampe commune (CRDi) qui offre pas moins de 115 ch. Sa dotation d’un turbo à géométrie variable et un 2.0 doté d’un filtre à particules développant 140 ch.  Silencieux au démarrage, ce bloc « maison » le demeure au gré des accélérations. les 115 ch de pleine puissance dynamique qu’il fournit à 4000 tr/mn assument pleinement leur rôle, malgré un poids supérieur à1300 kg. Souple, dynamique, il est tout aussi réactif aux moindres sollicitations. Son turbo à géométrie variable lui permet d’aller chercher du couple bien bas dans les régimes (255 Nm à partir de 1900 tr/mn), et cela rassure dans les dépassements. Même en côte le comportement reste linéaire. 
Le 0 à 100 km/h est affiché à un peu plus de 11 secondes, et on a vite fait de la confirmer…
Le comportement routier du véhicule se révèle remarquable à tous points de vue : une suspension ferme qui n’affecte pas outre mesure le confort des passagers, d’autant que des lames sont disposées à l’arrière, une tenue de route exemplaire et une précision à la hauteur des aspirations de la Cee’d, favorisée par une direction à assistance électrique.
Et malgré toutes nos « sollicitations », aucune tendance notable au survirage, ni au sous-virage n’a été constatée. La Cee’d qui semble avoir effacé le roulis de son tableau collait à la route tout au long de nos essais. Et ce ne sont pas les chaussées mouillées qui ont eu raison de son grip, apparemment accentué par des jantes en alliage de 16’ et une monte pneumatique de 205/55  R16. En somme, nous avons été bluffés par la conduite de cette Kia aux gènes européenne à outrance.
Ses accélérations qui peuvent vous « clouer » au siège révèlent le côté sportif que peut cache ce bloc, alors que sa consommation s’établit à moins de 5 litres aux 100 km en moyenne.
Côté‘équipements, la Kia Cee’d  offre, dès l’entrée de gamme, six airbags, l’ABS, la climatisation manuelle, l’ordinateur de bord, un pack électrique et la mini-chaîne CD avec commandes au volant. Notre modèle d’essai compte, en sus, des jantes en alliages de 16’, une prise USB (pour brancher vos IPod) et une fiche auxilliare, un accoudoir central avec un espace de rangement et la commande à distance du verrouillage centralisé.
Ses tarifs passent pour un autre argument, puisque notre modèle d’essai (EX FO) est proposé à 1 690 000 DA auxquels il faudra ajouter 90 000 DA de taxe. Mais le clou reste cette garantie de 05 ans ou 120 000 km que personne n’offre encore sur notre territoire.