Essai

SEAT LEON CUPRA 05 PORTES 280 CH DSG7: Une sportive à ne pas en douter

Auteur : AZIEZ Brahim
Publié le : 29 Septembre 2016

La troisième génération de la Seat Leon qui a été dévoilée au Mondial automobile de Paris 2012,a vu la version sur-vitaminée, Cupra, arriver quelques mois plus tard. Cette 3e génération de la Leon Cupra s’est déclinée en deux carrosseries (03 et 05 portes), mais s’est, surtout, dotée d’un « moulin » qui crache le feu. En effet, la dernière des Leon Cupra est devenue la voiture la plus puissante que Seat n’ait jamais mise sur le marché. Dès son lancement, celle-ci était déjà disponible en deux versions (265 ch et 280 ch), deux transmissions (manuelle à 06 rapports et robotisée DSG 7), sans oublier les deux carrosseries (03 et 05 portes). De quoi proposer des Leon Cupra à tous les goûts !

On les a essayées en boite DSG 280 ch (05 portes) et en boite manuelle à 06 rapports de 265 ch et 03 portes. Mais voilà, les responsables de Sovac (distributeur de la marque ibérique en Algérie) ont opté pour la commercialisation de la Seat Leon Cupra dans la seule version 05 portes 280 ch DSG. Un choix qui se justifie par la tendance des amateurs algériens de bolides vers les modèles les plus puissants.

Nous avons déjà eu l’opportunité de l’essayer à Barcelone (Espagne) en boite manuelle et en boite automatique DSG, mais nous n’avons pas résisté à la tentation de réessayer le modèle proposé sur notre marché pour apprécier le comportement du véhicule sur nos routes.

Lancée au mois de Mars 2015 sur notre marché (à l’occasion du 18e Salon de l’Automobile d’Alger), la Leon Cupra n’a pas tardé à trouver ses fans. D’ailleurs, tous les lots de véhicules importés étaient écoulés avant même leur arrivée en Algérie.

Il faut, peut être, préciser qu’à son lancement la Seat Leon Cupra 2.0 TSI/280 ch DSG (05 portes) était proposée à 4 millions de dinars. Aujourd’hui, avec le glissement du dinar algérien (DZD), l’augmentation de la taxe d’acquisition des véhicules neufs et la limitation des volumes (quotas), la Seat Leon Cupra est à 6 200 000 DA. Mais bon, beaucoup d’amateurs estiment que la voiture en vaut la peine.

Outre ses caractéristiques techniques, on annonce une panoplie d’équipements (07 ABG, l’ABS, l’ESP, un indicateur de pression des pneus, le Régulateur-Limiteur de vitesse, un écran tactille de 8’’+Bluetooth, un volant multifonction+commande vocale, une caméra de recul, des radars Av/Ar, des vitres électriques et rétroviseurs rabattables, un toit ouvrant, le système Seat Drive Profil, le détecteur de pluie et l’allumage automatique des feux, l’air conditionné Climatronic, Radio Cd/Media system Coulour Plus 5,8’’+MP3+AUX+IN+SD Card, sellerie Alcantara, Pack Aérodynamique Cupra, des jantes Alu. de 19’’, un ordinateur de bord…).

La Leon Cupra a beau paraître sobre, elle reste reconnaissable aux yeux des connaisseurs. En optant pour une version sportive de sa Leon qui se détache de sa cousine allemande, Volkswagen Golf VII GTI, Seat s’est s'est lancé dans un défi assez particulier : faire passer 280 ch sur le train avant de sa nouvelle Leon Cupra ! Mais pour se démarquer dans le segment très concurrentiel des compactes sur-vitaminées, la puissance seule ne suffit pas. Et le constructeur espagnol l'a bien compris, en proposant cette 3ème génération de Leon Cupra d’artifices spécifiques. Ou plutôt en regroupant ce qu’il y avait de mieux chez la Golf GTi et la Audi A3, tout en y ajoutant sa touche. La Leon Cupra 280 se distingue par ses jantes de 19 pouces et ses étriers de freins rouges siglés Cupra.

De même, ses rétroviseurs noirs et son spoiler de toit sont plus imposant. La Leon Cupra 280 profite d’une panoplie d'équipements assez exclusifs, de série, tels les projecteurs 100% à LED à l'avant, deux sorties d'échappement ovales de part et d'autre du diffuseur à l'arrière… La qualité des matériaux et les finitions sont de bon niveau, alors que les surpiqûres blanches qui parcourent tout l'habitacle ajoutent au raffinement général du véhicule. L’éclairage d'ambiance composé de LED sur les contreportes vire du blanc au rouge, selon que l'on sélectionne, via l'ordinateur de bord, le mode Sport ou Cupra, qui agissent sur la cartographie moteur, la gestion de la boite DSG, l'amortissement piloté et la sonorité de l'échappement.

La Leon Cupra 280 qui reprend les côtes de la berline ordinaire dispose d’une bonne habitabilité. Les sièges sport offrent un excellent maintien et une assise très confortable. On dispose de suffisamment de réglages pour trouver sa position idéale. Le volant à quatre branches et méplat se laisse bien prendre en main, et les commandes se sont jamais trop loin. Les inserts en chrome, les pédaliers en alu., les sièges baquets et les palettes derrière le volant illustrent toute la sportivité du véhicule. On se sent vraiment dans une sportive une fois à l’intérieur de la Cupra 280. Celle-ci se révèle très souple en ville, et sa direction à assistance progressive rassure dans les courbes. Sa suspension ferme nous rappelle régulièrement la mauvaise qualité du revêtement de nos routes, alors que les nids de poules et les « clous » ralentisseurs cassent la quiétude à bord.

Malheureusement, on n’a pas eu l’occasion d’exploiter tout le potentiel du mode Cupra pour prendre toute la mesure de sa répercussion sur la mécanique, la boite DSG et la suspension. Mais il y a lieu de signaler que la Leon Cupra 280 exploite la dernière évolution du 4-cylindres 2.0 TSi à bi-injection. Celui-ci qui développe 280 ch entre 5700 et 6200 tr/mn. Il délivre, ainsi, un couple maximal de 350 Nm dès les 1.700 tr/min, et reste constant jusqu'à 5.600 tr/min.

Les accélérations sont déjà assez bluffantes en mode Sport, elles deviennent explosives en mode Cupra. Le 0 à 100 km/ est avalé en 5,7 secondes, et la vitesse maximale est affichée à 250 km/h. Ah oui, il fallait préciser que notre Cupra est équipée du système Seat Drive Profil qui permet de basculer du mode Confort au mode Sport, Cupra ou Economique.

Contrairement aux Volkswagen Golf R et Audi S3, la Leon Cupra ne profite pas d’une transmission intégrale, efficace pour faire passer la puissance au sol. Mais son train avant et son châssis qui a été retravaillé sont un gage de sportivité, de stabilité mais aussi d'économie. Et sur les accélérations brusques, on ressent un léger flottement du train avant. Sa consommation moyenne est annoncée à 6,6 litres/100 km (quoique notre ordinateur de bord affichait plus de 7,5 litres aux 100 km).

Les deux versions de Cupra (280 ch et 265 ch) disposent, de série, d'un différentiel autobloquant électronique XDS, comme sur la Golf GTI Performance, alors que le 2.0 litres TSI est un 04-cylindres turbo à double injection (directe et indirecte), doté d’une distribution variable à l’échappement comme à l’admission. Grâce à la suspension pilotée, la voiture vire à plat et ne plonge pas au freinage.

Fiche technique

Moteur : Essence 4 cylindres en ligne, 16 valves

Cylindrée : 1984 cc

Alimentation : Double injection (directe et indirecte)

Suralimentation : Turbocompresseur

Puissance fiscale :

Puissance DIN max : 280 ch de 5.700 à 6.200 tr/min

Couple max : 350 Nm de 1.750 à 5.600 tr/min

Boite de vitesses : Robotisée DSG 7 rapports+palettes au volant

Transmission : aux roues avant (Traction)

Dimensions (Lxlxh) : 4,271 x 1,816 x 1,435 m

Empattement : 2,631 m

Poids : 1,395 kg

Volume du coffre : 380 litres

Vitesse maximale : 250 km/h

0 à 100 km/h : 5,7 secondes

Capacité du réservoir : 55 litres

Consommation mixte ; 6,4 litres/100 km

Equipements de série : 07 ABG, ABS, ESP, Indicateur de pression des pneus, RLV, 2cran 8’’+Bluetooth, VMF+CV Caméra de recul, Radars Av/Ar, LVE, RER, TO, Seat Drive Profil, DDP, AAF, Climatronic, Radio Cd/Media system Coulour Plus 5,8’’+MP3+AUX+IN+SD Card, sellerie Alcantara, Pack Aerodynamique Cupra, JA 19’’

Prix : 6 200 000 DA