Essai

Bipper Tepee Confort 1.4

tout indiqué pour les villes

Auteur : AZIEZ Brahim
Publié le : 15 Novembre 2008
Moteur :
Diesel 4 cylindres, 16 soupapes
Cylindrée :
1360 cc
Alimentation :
injecte directe et rampe commune
Puissance dynamique max :
70 ch à 4000 tr/mn
Couple max :
160 Nm à 1750 tr/mn
Transmission :
Aux roues avant
Boite à vitesses :
Manuelle à 5 rapports+marche arrière
Dimensions (L/l/h) :
3,864m/1,816m/1,721m
Empattement :
2,513 m
Vitesse max :
152 km/h
Capacité du réservoir :
45 litres
Consommation (urbaine/extra urbaine/mixte) :
5,9/8,8/6,9 l/100km
Pneumatiques :
185/65 R15
Equipements de série  :
ABGCP, ABS, AC, DAV, LVEAv, FAB, RCDCAV, portes latérales coulissantes, RE, VCPCAD
Prix :
1 499 000 DA
Lancé à l’international depuis plus d’un an, et tout auréolé de sa récente consécration comme «Van of the year 2009» (au même titre que le Citroën Nemo et Fiat Fiorino), le Bipper est arrivé en Algérie durant le mois de Ramadhan. Et c’est à Oran que nous avons eu l’opportunité de le découvrir les 29 et 30 Octobre dernier à l’occasion des essais presse organisés par Peugeot Algérie pour présenter sa gamme utilitaire. Le Bipper a été, ainsi, conçu pour la ville de manière à étayer l’offre de la gamme utilitaire de la  marque au lion par le « bas ».
Lancé à l’international depuis plus d’un, et tout auréolé de sa récente consécration comme van of the year 2009 (au même titre que le Citroën Nemo et Fiat Fiorino), le Bipper est arrivé en Algérie durant le mois de ramadhan. Et c’est à Oran que nous avons eu l’opportunité de le découvrir les 29 et 30 Octobre dernier à l’occasion des essais presse organisés par Peugeot Algérie pour présenter sa gamme utilitaire.
Le Bipper a été, ainsi, conçu pour la ville de manière à étayer l’offre de la gamme utilitaire de la  marque au lion par le « bas ». Le nouveau né de Peugeot mesure 3,864 m de long pour 1,816 m de large, alors que son volume de chargement est de 2,5 m3. Un gabarit qui le prédestine aux petites « courses » dans les agglomérations.
Du caractère, le Bipper en affiche, avec un look qui le rapproche de son frère cadet, le nouveau Partner (voir essai dans notre prochain numéro). Une silhouette harmonieuse avec des boucliers noirs (à l’avant comme à l’arrière) qui lui donnent un air de baroudeur, surtout qu’ils remontent sur les côtés jusqu’aux optiques, entrecoupés par une plaque couleur caisse à l’avant qui vient en prolongement du capot et des portières du coffre à l’arrière, sans parler des baguettes de protection latérales. La version Tepee Confort mise à notre disposition lors de ces essais propose des portes latérales coulissantes pour les voyageurs à l’arrière. Compact, oui, mais point d’exiguïté qui puisse indisposer les voyageurs à bord de ce petit Ludospace. L’habitacle, à l’avant comme à l’arrière, se suffit largement à des personnes adultes, trois à l’arrière, et deux à l’avant (le chauffeur et le passager, cela s’entend). L’accès au compartiment arrière est facilité par des portes coulissantes qui s’avèrent utile dans les parkings étroits, comme cela a été le cas au niveau de l’hôtel Royal d’Oran, situé en plein centre ville.
Le Bipper est tout aussi indiqué pour les voyage, d’où cette orientation vers le confort des passagers : assises, reposes têtes, garde au toit, équipement de loisir…, autant d’éléments qui élargissent le cadre d’utilisation. Riche en équipements, il peut aussi se targuer d’être correctement fini, et nantis de matériaux dignes d’une berline. Sa position de conduite, haute, est un autre agrément pour la conduite
Son levier de vitesse qui se situe sur la partie basse de la planche de bord lui donne un air de monospace. Un peu comme c’est le cas pour les nouveaux Expert et Partner. La seule motorisation proposée aux essais est le bloc diesel 1.4 HDI de 70 ch, celui sur lequel reposent beaucoup d’espoirs, apparemment.
Une fois à bord, on met le contact et on prend l’autoroute de Tlemcen avec un compagnon d’ « envergure » à  côté. L’occasion nous a été donnée d’apprécier le comportement routier du Bipper sur les RN2,3, 4 et RN5 avant d’aboutir à Aïn Temouchent, et plus particulièrement entre le chef lieu de la Wilaya et Beni Saf où les routes accidentées et les giratoires successifs nous ont permis de relever l’excellente suspension du véhicule, et sa tenue de route qui se rapproche de celle d’une berline (encore faut-il qu’elle soit aussi haut perchée). On n’en dira, malheureusement, pas autant de la puissance du bloc 1.4 DHI qui ne développe que 70 ch à 4000 tr/mn, ni du couple qui ne fourni, pourtant, 160 Nm à 1750 tr/mn. Effectuer un dépassement nécessite la prise d’élan pour doubler en toute sécurité.
Petite prouesse à signaler au passage : nous nous sommes aventurés à sortir du bitume pour aller prendre en photo le véhicule sur une plate forme boueuse, rendue difficile d’accès après les trombes de pluie qui venaient de s’abattre sur la région, et c’est sans peine que nous avons pu en ressortir alors qu’on se serait embourbé avec une berline. En ville, par contre, circuler devient une partie de plaisir, surtout que la position surélevée du poste de conduite et l’emplacement sur la planche de bord du levier de vitesse donnent une certaine aisance au conducteur.
Un choix assez judicieux puisqu’il affiche une consommation moyenne de 4,5 litres de gasoil aux 100 km. Il faut préciser que les 170 km d’essais qui nous ont mené de la Blue Box Peugeot d’Essenia (qui sera opérationnelle avant la fin du mois de Novembre) aux Andalouses en passant par Aïn Temouchent, puis au centre ville ne sont pas venus à bout du plein affiché au départ, et c’est à peine si le quart a été consommé à l’arrivée.
La version Confort mise à notre disposition pour les essais compte, de série, une direction à assistance variable, deux airbags frontaux, l’ABS, l’air conditionné, les vitres (à l’avant seulement, bien sûr) et les rétroviseurs électriques, une radio CD d’origine avec commandes au volant, des accoudoirs à l’avant, le volant réglable en hauteur et en profondeur, deux portes arrières (ou latérales) coulissantes, des feux anti-brouillard. Elle est affichée à 1 499 000 DA, nouvelle taxe sur les transactions automobiles comprise.