Dossiers

Décret 390/07 et la protection des consommateurs (IV)

Ni plaque minéralogique, ni triangle de signalisation, ni autonomie !

Auteur : Metahri Mourad   
Publié le : 03 Juin 2010

Beaucoup de voitures neuves sont encore livrées avec des autocollants. On n’en est plus à la craie, heureusement, et c’est déjà un pas. Mais le fait est que la loi est faite pour protéger le consommateur, et il n’y a pas de raison pour que son application ne soit pas scrupuleuse, malgré ses faiblesses.
Il est mentionné dans l’article 28 que « L’immatriculation provisoire doit être effectuée sur des plaques minéralogiques conçues conformément à la législation et à la réglementation en vigueur ». Mais il n’est, nulle part, précisé que c’est au concessionnaire de la faire ». Une grande partie s’acquitte, fort heureusement, de cette tâche par égard au client, mais pas tous les concessionnaires. Mais ce sont les nouveaux acquéreurs qui se font verbaliser par les agents de l’ordre qui sévissent lorsqu’ils constatent que le véhicule a été réceptionné par son propriétaire depuis plus de 48 heures. Et c’est compréhensifs lorsque le nouveau propriétaire d’un véhicule doit attendre un mois ou deux pour disposer de l’ensemble des documents devant lui permettre de prétendre à sa carte grise, sachant qu’une plaque minéralogique coûte 800 DA en moyenne. Le problème n’aurait même pas besoin d’être soulevé si les véhicules neufs étaient livrés avec leurs documents au complet.    
Depuis quelque temps, une campagne des services de sécurité porte sur le kit de sécurité. Or l’article 27 stipule que « Le véhicule doit être livré avec le trousseau de clés et le triangle de pré-signalisation ».
Pour ce qui est de l’autonomie signalée dans l’article en question, il est précisé que « Les véhicules achetés neufs devront disposer d’une quantité de carburant devant leur assurer une autonomie de 50 km au moins ». Généralement, les véhicules sont livrés avec le voyant de la jauge de carburant allumé (orange ou rouge, cela dépend de la marque), et une autonomie qui autorise un tout petit parcours ne pouvant excéder quelques kilomètres. Pas évident de le vérifier car, même avec une autonomie de 50 km, le voyant reste allumé...
S’y conformer n’est pas évident, non plus, pour tout le monde, surtout qu’il faut un tas d’autorisations pour disposer d’une pompe pour la distribution interne, et toute une organisation pour ce faire. Les plus chanceux des concessionnaires voient leurs centres de livraisons ou parcs situés à proximité d’une station service, mais seuls quelques uns  consentent à donner des bons de carburant à leurs clients (le cas de Peugeot) ou daignent mettre un peu du précieux liquide dans le réservoir.


Article du même dossier :